2016_09_23_0144

Et quelle grand messe ! Vous savez, celle de Pâques, la messe de minuit, celle ou il y a plusieurs curés, un tas d'enfants de coeurs, les coeurs, l'orgue... que dis-je, les cors de chasse !

Les coeurs sont à plusieurs voix, c'est l'armée rouge ! Les ténors et barytons, très actifs, plus jeunes aussi, les basses, sûrs de leur effet, inspirent force et sérénité.


2016_09_26_0363

Comme à la messe il y a des pauses, non pas de recueillement celle là mais plus d'observation, de déplacement comme pour la communion.
Puis soudain c'est la reprise, plus du cantique nian-nian cette fois, du Wagner, la chevauchée des Walkyries, n'en déplaise à l'archevèque !

A cet instant le spectacle est à son comble, pas besoin de l'image tant le son est impressionnant. Néanmoins avec l'image en plus....